Revenir au site

Masseur shiatsu participe à un salon bien-être

Quels sont les points clés de l'organisation d'un salon en tant que praticien ?

Quel est l’objectif de cette participation ?

Avant de se lancer, il est important de définir quel est le but principal de cette participation. Cela aidera ainsi à clarifier le choix du salon et à préparer votre présence sur place.

Souhaitez-vous informer de votre installation sur place ? Vendre vos services ? Faire connaitre votre pratiques et ses spécificités ? Faire tester un soin ? Communiquer sur un prochain stage que vous organisez ?

Peut-être est-ce l’occasion de prendre contact avec d’autres praticiens ou organisations annexes à votre activité et enrichir votre réseau.

En vous posant ces questions, des idées concrètes de votre participation émergeront.

Comment choisir le salon ?

Petit ou grand salon ? cela dépend de votre objectif, de votre activité, de votre budget, du niveau de développement de votre activité…

Un petit salon local peut-être tout à fait intéressant si on souhaite se faire connaitre dans la zone. Vous aurez ainsi la garantie de toucher le public de votre secteur. Mais qui dit petit salon, dit plus faible budget de communication par les organisateurs. Assurez-vous de la publicité qui sera faite pour promouvoir l’événement.

Il existe aujourd’hui une variété d’évènements autour du bien-être et la santé. De la journée découverte organisée par la commune au grand salon national qui draine plusieurs milliers de visiteurs, comment bien choisir ?

Il est nécessaire d’identifier certains critères et se poser ces questions :

  • Quand et où a lieu le salon ? Est-il à un moment ou un emplacement stratégique pour vous ? Est-il récurrent, annuel ? Quelle est sa durée ? Quelle(s) jour(s) de la semaine a-t-il lieu ?
  • Quelle est sa thématique ?
  • Quelle est la cible du salon et est-elle en adéquation avec la votre ? (mamans, personnes âgés, sportifs, amateurs de nature etc…)
  • Qui sont les exposants ? Y a-t-il d’autres praticiens comme vous ? Ont-ils participé aux éditions précédentes ? Vous pouvez vous informer grâce aux programmes et annuaires des anciennes éditions.
  • Depuis quand ce salon existe-t-il ? Quelle est sa renommée ? Quelle sont les démarches de communication engagée par les organisateurs ?
  • Combien y a-t-il d’exposants prévus ? Combien de visiteurs sur les éditions passées ?
  • Au niveau des stands, quels matériels / aménagements sont fournis ? (points électriques, éclairages, table et chaises etc… attention aux options payantes !)
  • Combien coute la participation ?
  • Pouvez-vous y aller en tant que visiteur avant d’y participer ? Ainsi vous rendre compte de l’organisation, l’affluence, et l’atmosphère…
  • Y a-t-il des ateliers ou conférences sur place ? Qui les anime ?
  • Quel est le programme de cette édition ?

Comment bien préparer sa participation ?

Homme faisant le point avec une liste
  • Bien préparer son visuel :

C’est extrêmement important. En quelques secondes, le visiteur décidera de venir vers votre stand ou non, et l’impact de vos éléments visuels sur le stand est déterminant. La mise en scène générale de votre stand doit être soignée et claire. Eviter les extrêmes : stand surchargé et fouillis sera aussi peu attrayant qu’un stand désertique.

Les supports de communication tels que bâche, flyers, kakémonos devront être bien étudiés et préparés à l’avance. Si vous n’en avez pas, cela sera une étape et des coûts supplémentaires à envisager au préalable.

Assurez-vous d’harmoniser l’ensemble : couleur et style de la décoration (objet et nappe), ainsi que les supports de communication, votre tenue etc… Votre stand et vous doivent former un tout cohérent qui reflète votre pratique, le message et les valeurs que vous souhaitez dégager.

Bien entendu, apporter du matériel qui reflète votre discipline qui susciteront la curiosité et l’envie de découvrir. Si possible et si cela correspond à votre objectif, prévoyez une zone où vous pratiquerez en démonstration (bilans, soins…) avec le matériel habituel.

  • Faire expérimenter et démontrer :

Cherchez un moyen de créer le contact avec le visiteur. Lui permettre d’expérimenter votre pratique est la meilleure façon de le convaincre. Toutefois, attention au contexte ! Se faire masser aux abords d’une allée de visiteurs et la cohue n’est pas l’idéal. Faire parler le visiteur de choses personnelles alors que tout le monde peut entendre, ça ne l’est pas non plus. Si vous ne pouvez offrir aux visiteurs une expérience agréable, posez-vous la question à deux fois. Si c’est envisageable, aménagez votre espace et choisissez votre emplacement de stand en conséquence.

  • Communiquer avant, pendant et après :

Il est important d'informer votre entourage et clients actuels de votre participation. Pensez à leur donner un flyer avec le programme et/ou même une ou plusieurs invitations pour les inciter eux et leur propre entourage à venir. Si l'entrée du salon est payante pour les visiteurs, renseignez-vous sur la possibilité d'obtenir des entrées gratuites à distribuer autour de vous. Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux, envoyer un email, mettre une affiche ou des flyers dans la salle d’attente si vous pratiquez en cabinet. Pensez également à diffuser l'info sur votre site internet si vous en avez un.

Pendant le salon, n'hésitez à faire le tour des stands, vous présenter et éventuellement échanger des cartes de visite au moment des faibles affluences.

Pensez à prendre des photos de votre stand et vous faire prendre en photo sur votre stand. Ces photos vous permettront également d'alimenter des communications après le salon.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly