Revenir au site

Une réflexologue lance son activité en cabinet

Comment se rendre visible quand on est praticien de santé et bien-être ?

Patricia T. vient de terminer sa formation en réflexologie plantaire et projette de s'installer en cabinet privé. Bien occupée par la recherche de son local et ses démarches administratives liées à la création de son activité, elle projette les charges qu'elle va devoir très rapidement assumer pour son installation et se demande si la clientèle sera au rendez-vous...

Patricia T. ne sait pas vraiment comment s'y prendre pour se rendre visible et attirer sa clientèle. Elle a certes eu quelques heures de formation sur le sujet à la fin de son cursus, malgré tout ce n'est pas naturel et fluide pour elle. Elle décide de se faire accompagner.

De la méthode !

Avant toute chose, y réfléchir tranquillement, travailler étape par étape et établir un plan méthodologie simple. Il est évident que rien ne sert de créer sa carte de visite si on a pas encore sa ligne téléphonique ou son site web. Rien ne sert de dépenser de l'énergie sur la création d'une page Facebook et des publications si on n'a pas pris la peine de se faire connaitre localement (à moins que l'activité concernée peut être réalisée à distance en visio). Vous me direz "c'est logique" ! Oui et pourtant, on a vite fait de s'emmêler les pinceaux...

Se mettre à la place de sa cible

Que fait une personne de nos jours quand elle recherche un bon praticien ? Première possibilité : elle demande à son entourage, collègues, amis et famille. Deuxième possibilité : elle ne veut pas en parler à son entourage, car parler de ses difficultés lui semble un peu gênant. Alors peut-être se tournera-t-elle vers son médecin, son pharmacien, un autre praticien. Dans ces deux cas, l'idéal serait qu'une carte de visite soit à porter de main. Carte de visite si simple et minimaliste que soit ce support de communication, il ne faut surtout pas négliger l'impact qu'il aura quand le patient potentiel le tiendra dans sa main.

Troisième possibilité : que fait aujourd'hui une grande majorité des personnes ? La recherche sur internet. Quelques mots clés sur la barre Google et le sort en est jeté.

Parmi une liste comment fait-elle son choix ? Proximité de son domicile, de son travail ou sur la route avant d'aller chercher les enfants à l'école. Les compétences, l'expertise, la formation, les tarifs, le visage du praticien (et oui ! elle veut vous voir avant de vous voir) et surtout des avis clients. Il est donc fondamental qu'un praticien soit présent, et bien présent, en ayant veillé à son discours, aux éléments qui le mettent en avant, la recherche géographique et les avis client...

Les démarches à ne pas rater

  • Créer un compte Google My business :
C'est une des premières démarches à réaliser.
Google apprécie particulièrement quand vous utilisez ses services. Ces algorithmes favorisent également les référencements géographiques. En créant et alimentant un compte Google My Business, vous apparaîtrez non seulement sur la carte google, et de fait, parmi la liste en haut de la première page de résultat Google.
Le compte Google My Business permet de compléter les renseignements concernant votre activité, vos horaires, les boutons d'action rapide, collecter des avis, poster des publications, des images (visuel intérieur et extérieur du cabinet, votre photo, votre installation etc...), et nombreuses autres fonctionnalités comme l'accès à la réservation de rendez-vous en ligne.
Une fiche Google My Business bien complétée est un outil de visibilité à considérer en priorité.
  • Créer un site web vitrine
Si la personne a porté son intérêt sur vous grâce aux résultats Google ou par recommandation d'un ami ou médecin, elle aura certainement envie d'en savoir un peu plus avant de vous contacter. Le site vitrine du praticien comble cette étape d'information. En quelques secondes, le visiteur se fera une idée sur vous. Il est donc important de bien clarifier ce que vous proposez, idéalement votre parcours également, vos tarifs, et ce qui peut vous démarquer. Y présenter des photos de vous et du cabinet, de son atmosphère, permettra au visiteur de se projeter et d'être rassurer. Cette atmosphère sécurisante doit "transpirer" sur votre site. Une site confus et sombre vous portera préjudice. Un site ergonomique et fluide laissera cette impression sur vous. Un site qui ressemble à un blog mal fini d'un bricoleur du web... quelle image voulez-vous laisser à votre visiteur de votre activité ?
Simplicité, clarté, une navigation fluide, des informations accessibles et au bon endroit, harmonie graphique, simplification des moyens de vous contacter... sont autant de points à prendre en compte. Le visiteur y naviguera peut-être qu'une ou deux minutes et prendra très rapidement sa décision avant de vous contacter ou non.
  • Des cartes de visite
Aussi minimaliste et dérisoire, la carte de visite est un support important. Elle reflète elle-aussi votre image : sérieux, professionnel, rassurant. Et il n'est pas si simple de la concevoir. Il existe tant de possibilités : quelle taille ? Quel grammage papier ? Quelle finition de texture ? Recto-verso ? Couleur ou noir et blanc ? Police de caractère ? Visuel ? Tant de question pour un si petit bout de carton...
Femme tenant une carte de visite
  • Se référencer sur les annuaires en ligne
L'intérêt premier d'être présents sur les annuaires en ligne est de favoriser votre visibilité sur les pages de résultat de recherche. En effet, ces sites annuaires arrivent la plupart du temps parmi les premiers résultats de la page, quand votre propre site sera bien après, surtout au début de votre activité. Si un professionnel vous promet que votre site apparaîtra parmi les 5 premiers résultats Google dès sa publication, personnellement je ne ferai jamais telle promesse. Car il ne faut pas se leurrer, votre site web mettra du temps avant d'arriver en top résultat et même si vous vous lancez dans l'achat de mots clés, il est bien difficile de rivaliser avec les campagnes de sponsorisation de grands noms tels que Pages Jaunes qui investissent de gros budgets. C'est pourquoi il est plus judicieux de jouer sur les deux tableaux. Il n’empêchera que le lien vers votre site apparaîtra ainsi sur ces annuaires, favorisera la visite et ainsi son propre référencement. C'est ce que l'on appelle en stratégie de référencement web le "backlinking".
  • Se faire connaitre auprès des institutions sociales et de santé
Hôpitaux et cliniques, centres sociaux, missions locales ou centres en rapport avec votre activité, peuvent vous recommander voire même collaborer avec vous à moyen ou long terme. Ces collaborations synergiques sont de véritables atouts pour développer votre activité. Il est donc important de prendre contact avec des institutions et là encore de soigner votre démarche. Il peut être pertinent d'y laisser une plaquette, un dossier, qui présentera votre parcours, votre technique et ce que cela apportera aux patients, membres, ou visiteurs de ces centres.
  • Organiser des ateliers et journées découvertes gratuites
Une façon très concrète d'attirer et convaincre des potentiels clients/patients, c'est de leur offrir la possibilité de vivre une séance, un soin, ou une présentation en réelle (cela dépend bien entendu du contexte et de votre technique). La réalisation d'un tel événement est en soi facile à mettre en oeuvre si vous avez déjà votre matériel et des locaux. Ce qui est moins évident est de faire connaitre son événement au public. Cela nécessite une démarche de communication en amont et une coordination logistique bien préparée.
  • Participer aux événements locaux
Dans la lignée des journées événementielles que vous organisez vous même, participer aux foires, salons, et portes ouvertes organisées par des tiers est intéressants. Oui mais ! Attention dans le choix parmi ces événements, attention aux modalités de participation, attention à la cible de visiteur, et aux autres participants présents. Il n'y a rien de plus frustrant que de payer un emplacement de stand de quelques mètres carré, installé tout son matériel, se retrouver au fond d'une salle avec peu de passage et avoir le sentiment de perdre sa journée. Ça sent le vêcu ? oui ça sent le vêcu...
Ce type d'événement c'est quitte ou double. C'est pourquoi il faut bien les choisir, bien analyser ces modalités, son public, et surtout ne pas s'y présenter en "touriste" avec une simple table et deux chaises. C'est un événement qui se prépare, avec des visuels et supports, du matériel, et la possibilité de réaliser la démonstration de votre pratique dans un contexte malgré tout confortable pour le "testeur".
  • Développer un réseau et collaborer avec d'autres praticiens
"L'union fait la force", un adage bien connu. Nombreux praticiens font le choix de s'installer en cabinet partagé ou centre de soin réunissant plusieurs thérapeutes. Si ce n'est pas votre cas, il est malgré tout possible d'envisager de collaborer avec d'autres praticiens de votre secteur géographique, qui auront une activité complémentaire à la votre. En bonne entente et si tel est le souhait du patient, vous pourrez les rediriger entre vous.
Ce point peut également être couplé au précédent sur l'organisation d'une journée découverte. Collaborer à plusieurs praticiens est d'autant plus impactant.
  • Développer une communauté et maintenir le lien avec les réseaux sociaux
C'est une démarche à long terme qui ne peut se faire une fois que vous êtes bien installé. Encore une fois, si votre activité s'entend en réel face à face, ce sera très difficile de partir de zéro, créer une communauté et l'amener à votre cabinet. Vous y perdrez du temps et de l'énergie. A l'inverse, si votre activité peut s'exécuter via le web (consultations en visio), les réseaux sociaux sont bien entendus à considérer dans une approche de conquête de client, mais ce n'était pas la problématique ici de ce cas pratique. C'est pourquoi j'insistais au départ sur la méthodologie et la logique, ce sont des choix stratégiques.
Développer une communauté peut être envisager si vous souhaitez fidéliser votre clientèle, maintenir un lien, un fil conducteur avec elle et lui proposer une expérience progressive, ou d'autres techniques complémentaires à ce qu'elle a déjà pu découvrir auprès de vous.
Toutefois, il faut garder à l'esprit que ce type de démarche demande du temps, de la régularité et de la créativité. Vous pouvez vous y investir personnellement ou solliciter un professionnel, pour son service de "community management" et fluidifier les choses, notamment sur des aspects techniques pas toujours maîtrisés. Malgré tout, dans ce cas, un espace temps suffisant doit être consacré pour réfléchir conjointement avec ce professionnel au contenu spécifique à votre activité.
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly